L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Avatar de l’utilisateur
franckr
Membre
Membre
Messages : 464
Inscription : 05 avr. 2013 20:51
Âge : 47

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par franckr » 11 déc. 2015 10:40

préambule ceci n'a pas pour vocation d'être, au contraire de beaucoup de texte a ce sujet, une vérité absolu.
C'est simplement ma façon de voir les choses, et ce sera loin d'être complet mais déjà une bonne base.
Elle est fondée sur l'expérience que j'ai et celle de pas mal d'amis éleveurs amateurs, de ce poisson unique et passionnant
qu'est le discus.
Je mettrai quelques liens et photo pour étayer certaines choses car je n'invente rien, c'est le fruit de beaucoup de lecture et de discussions passionnées.
sommaire :

1-les exigences du discus sauvage et d'élevage (hybride).
	1-1-sauvage (les types, l'eau, les bacs, comportement)
	1-2-hybride (les types, l'eau, les bacs, comportement)



2-l'élevage de la ponte à l'adulte
	2-1-le choix des géniteurs
	2-2-les bacs de ponte (taille /eau/filtration/cohabitant)
	2-3-les bacs d'élevage de la séparation au sub-adulte (13-14cm).
	2-4-les bacs d'ensemble, les bacs de formation des couples.

3-la nourriture de l'alevin à l'adulte
	3-1-en artificiel
	3-2-en naturel sur les parents
	3-3-après le sevrage le grossissement

4-maladie espérance de vie 
	4-1 maladie et remède
	4-2 hygiène
 
5-le choix de vos poissons
	5-1 la forme
	5-2 la taille, couleur et autres critères de choix


6-les amis, les ennemis
	6-1 les amis
	6-2 les ennemis

7-quelques règles simples
je traiterai les différentes parties au fur et à mesure de mon avancement quand j'aurai le temps de le faire.


Avatar de l’utilisateur
vautour
Membre
Membre
Messages : 1156
Inscription : 24 sept. 2012 14:21
Localisation : Cognac
Âge : 71
Contact :

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par vautour » 11 déc. 2015 20:08

Cela s'annonce très bien !

Avatar de l’utilisateur
collabois
Membre
Membre
Messages : 540
Inscription : 21 mars 2015 08:59
Âge : 53

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par collabois » 11 déc. 2015 20:29

oui, vivement la suite :)

Avatar de l’utilisateur
franckr
Membre
Membre
Messages : 464
Inscription : 05 avr. 2013 20:51
Âge : 47

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par franckr » 14 déc. 2015 11:32

1-les exigences du discus sauvage et d'élevage (hybride).
1-1- Les Discus Sauvage (les types, l'eau, les bacs, comportement)

Contrairement à nombre d'idée reçu les discus sauvages sont à mon sens plus facile que les discus
 d'élevages dit hybrides. Beaucoup pourrait se dire que cela devrait être le contraire. Alors pourquoi
 sont-ils plus faciles ?
Tout d'abord leur instinct sauvage, leur capacité naturelle d'adaptation propre à tout animal sauvage 
(théorie de l'évolution tu t'adapte ou tu meurt), fait qu'ils sont très tolèrent à des eaux différentes 
de leur milieu naturel, bien sûr dans certaines limites mais qui sont bien supérieur aux idées reçues 
et aux vérités clamées par beaucoup. Il suffit pour cela de les acclimater sur une période assez longue.
La solution est de préparer le bac avec de l'eau préparée longtemps à l'avance assez proche des paramètres
 de base de l'endroit de capture, ensuite les changements se feront avec de l'eau plus proche de nos
 paramètres de conduite, voir de l'eau de conduite seule. Je vous assure qu'il supporte très bien. 
Quelques pointures du sauvages maintiennent leur sauvage en eau de conduite a terme et pas
seulement des discus des scalaires aussi, pas les plus simples (altum / santa-izabel).
Leur résistance est aussi beaucoup plus forte que les hybrides, cependant comme pour les tributs
 indiennes à leur rencontre avec d'autres populations de la terre, certaines maladies peuvent être
 destructrices, l'inverse est aussi vrai. Le mélange hybride/sauvage peut se faire, mais sans prendre
 des précautions de quarantaine poussées ; c'est risqué mais parfaitement faisable.
L'aire de répartition est tout simplement énorme à l'échelle de la planète elle couvre plusieurs pays 
pour l'essentiel le Brésil mais aussi pour partie la Colombie le Pérou et  le Vénézuela.

-Les types : 
je vais reprendre ici des textes d'Alain JORIS sur le forum dédié au sauvage Santarem discus qui seront
 bien meilleurs que les miens.

-DISCUS BRUN ( Symphysodon aequifasciatus axelrodi ) 
On le rencontre dans l'état du Para à l'est de l'amazonie, jusqu'à la région de Manaus. Il tient son nom 
du docteur Herbert r Axelrod, qui en pêcha des quantités dans les annees 1960 pour les réexpedier
 aux états unis. La couleur de ce poisson peut varier de manière considérable, suivant son lieu de pêche.
 Dans la région de Bélem, sa couleur s'apparente a celle du caramel cuit, tandis qu'à Santarem,
 le patron est plutot brun orange jusqu'au jaune bouton d'or pour certains sujets.
 Le discus brun de type Alenquer présente, quant a lui, une forte tonalite de rouge.
 Mais c'est certainement dans le rio Madeira que l'on trouve les individus les plus varies. 
En effet, on y peche des poissons a la robe
 caramel assez proche de ceux de Bélem, mais on y trouve aussi des poissons à la couleur orange vif
 en passant par le rouge soutenu,et, exceptionnellement, des individus jaune bouton d'or, presque citron!!
 Chez certains spécimens,la 5 eme bande est marquée comme chez le heckel, cette caracteristique 
se rencontre notamment chez les sujets peches dans le rio Nhamunda. Nous avons pêché dans la région
 de santarem des individus magnifiques, dont la couleur variait entre le jaune orange et le jaune citron,
 avec là aussi la 5 eme barre trés marquée. Chez tous ces discus bruns, on trouvera en bordure des
 nageoires et au niveau de la tête, des dessins et des rayures bleu irise, qui parachèvent
 la beauté de ce poisson.
C'est un discus qui revient trés à la mode en ce moment.
Complément :  les discus rouges sont à classer parmi les bruns.
Les rivières où ont les trouvent :
[attachment=7]brun.jpg[/attachment]
bruns 
le rio Tocantins
Santarèm
lago Grande
rio Tapajos
rio Urubu 
[attachment=6]brun rouge.jpg[/attachment]
rouges
Alenquer
rio Madeira
rio Aripuana
rio Purus
rio Iça 

-DISCUS BLEU ( Symphysodon aequifasciatus haraldi )  
Son aire de répartition est identique à celle du brun. Là ou l'on pêche du brun, on pêche du bleu.
 Il n'y a pas de grosses différences, excepté les vermicules bleues beaucoups plus marquées sur le 
haut du corps ( notamment la région frontale) ainsi que la partie inférieure fortement rayée
 d'un bleu intense. Les sujets les plus recherchés sont ceux rayés de bleu irise sur tout le corps,
 appelés communément royal bleu, qui sont d'une grande valeur. On en rencontre principalement 
dans le rio et le lago grandé de manacapuru. Nous avons pêché dans le lago grandé inanu et dans 
le lago jacaré capa des sujets tout a fait exceptionnels.
Complément : les discus bleu royaux (vermicules bleu sur tout le corps) sont des bleus et se trouvent
 pour partie dans des lieux spécifiques tel les Nhamunda. 
[attachment=5]discus belu.jpg[/attachment]
les bleus
lago Grande
rio Urubu
rio Purus
rio Nhamunda
rio Ipixuna
lago Manacapuru
lago Amara
rio Tapaua 
rio Trompetas

-DISCUS VERT ( Symphysodon aequifasciatus aequifasciatus ) 
On le trouve principalement a l'ouest de l'amazonie, dans une zone qui s'étend du rio puru jusqu'aux
 frontières colombiennes, équatoriennes et péruviennes. Les lieux de pêche principaux sont le
 lago Téfé ainsi que son bassin,le lago Coari ainsi que les rios Japura , Jurua , etPutumayo.Il se
 reconnait grâce a sa nageoire anale de couleur bleu-vert irise uniforme. La couleur du corps
quand a elle est plutôt brun orange. Certains sujets du rio Jurua sont jaunes marques de points
 rouges. Mais ce qui caractérise surtout ce poisson, ce sont les vermicules et les points rouges qui
 complètent sa robe, tout du moins sur la plupart des sujets. Certains poissons du lago Coari et du
 rio Japura peuvent être couverts de ces points sur tout le corps et les nageoires. De temps à autre,
 on pêche des sujets exceptionnels qui, en plus de ces points rouges, sont vermiculés de bleu sur
 tout le corps, on les appelle royal vert, leur prix est trés élevé. 
[attachment=4]discus vert.jpg[/attachment]
Les verts
lago Coari
lago Caiambé
lago Téfé
rio Téfé
rio Jurua
rio Putumayo
rio Andira 

-DISCUS HECKEL ( Symphysodon discus )  
Il tient son nom commun de l'ichtyologiste Jacob Heckel, du musée de vienne(autriche) qui en
 fit la description en 1840. Son aire de répartition s'étend sur tout le rio négros et ses affluents,
 plus particulièrement dans la région de manaus, ainsi que dans le rio trombetas et le rio abacaxis.
 Il vit dans des eaux trés acides. On le reconnait au premier coup d'oeil, car chez celui-ci,à trois
 bandes verticales dominante: la première est celle de l'oeil, la deuxième au milieu du corps,
 et la troisième sur le pédoncule caudale.On les apelle d'ailleur les bandes de heckel. C'est la
seule variéte de discus ayant cette caractéristique. Sa robe est elle aussi unique. Les vermicules,
 plus ou moins larges, traversent le corps,de part en part,pour former un dessin régulier. Selon la
 région de pêche, la couleur de fond varie du gris bleu au brun rouge. On peut aussi des heckels
 a forte tendance bleue. Le plus recherché étant sans aucun doute celui a tête bleue, très
 ressemblant a la forme classique, et qui se différencie par une coloration nettement marquée
 de bleu notamment au niveau de la tête jusqu'aux opercules. C'est un poisson que l'on trouve
 trés rarement en vente. Ceci est peut être dû au fait qu'une partie de son habitat, comme le
 rio jau ou le rio unini, ait été transformé aujourd'hui en reserve naturelle. J'ais vu sur place des sujets
 magnifiques que les pêcheurs appellent le discus ouro ( or en portugais) c'est un heckel a la couleur
 jaune orangée,qui donne a ce poisson un cachet exceptionel. On le pêche dans la région de curuai.
 C'est en 1981 que Warren e Burgess fit la descrption d'un heckel pêché dans le rio abacaxis, 
affluent du rio madeira, on lui donna le nom de willischwartzi. L'eau du rio abacaxis est extrèmement
 acide, on y a relevé 3,5 de PH. Ce heckel se distingue quand a lui par une coloration de fond
 ocre et des vermicules marron foncé.
[attachment=3]discus heckel.jpg[/attachment]
Heckel
rio Negro
rio Jau
rio Unini
rio Xeruini
rio Abacaxis
rio Trompetas 

aire de répartition
[attachment=2]carte repartition.gif[/attachment]
en noir les heckel / en vert les verts / en rouge les bruns et rouges / en bleu les bleus

il n'y a rien de définitif dans les aires de répartition, en effet l'alternance des saisons sèches et 
des pluies entraîne un changement brutal de biotope l'eau monte de plus de « 10m »  inonde les
 parties forestières ce qui permet aux populations de se mélanger de s'hybrider et de s'implanter
 en de nouveaux lieux. De plus des endroits sont certainement encore inexplorés.

-L'eau dans la nature ou plutôt les eaux :

textes d'Alain JORIS sur le forum dédié au sauvage Santarem discus
L'EAU BLANCHE (aqua blanca) qui contrairement au nom qu'elle porte, est de couleur ocre jaune.
L'aspect trouble et la couleur de l'eau lui est donnée par la grosse quantité d'argile qu'elle contient.
 Le PH est compris entre 6,2 et 7,2 et la dureté totale(GH) inférieure a 1°.
Les principaux rios a eaux blanches sont le rio SALIMOES, le rio MADEIRA, le rio AMAZONAS et
 le rio BRANCO.
L'EAU NOIRE (aqua preta) est une eau marron couleur thé bien concentrée, elle doit sa couleur
 à l'énorme quantité de matières végétales en décomposition qui la charge de matieres humiques.
 Malgré cette couleur, l'eau n'est pas trouble mais trés limpide et sa visibilitée est comprise entre
 1m50 et 2m50. Les paramètres chimiques ont pour caractéristiques un PH trés acide compris
 entre 3,5 et 5, une absence de carbonates et une dureté totale de 0,1°.
Les principaux rios a eaux noires sont le rio NEGRO, le rio ABACAXYS, Le haut NHAMUNDA et le
 haut TROMBETAS.
L'EAU CLAIRE (aqua clara) est une eau limpide qui de temps en temps prend une couleur verdâtre
 quand elle est fortement chargée en phytoplancton. Sa visibilitée est trés forte et peut aller
 jusqu'a 5m. Ses paramètres chimiques sont un PH allant de 5° a 7,5°, un taux de carbonates très
 très bas et une dureté totale allant de 0,3° a 1°.
Les principaux rios a eaux claires sont le rio TAPAJOS, le rio XINGU,le rio TOCANTIN et le rio ARGUERIA.

le mélange des eaux 
[attachment=0]negro solimoes.jpg[/attachment][attachment=1]amazon tapajos.jpg[/attachment]

-Le bac :

Si on veut tenter de les reproduire les choses sont différentes et bien sûr il faut se rapprocher de
 leurs conditions de vie naturelle (agencement du bac, qualité d'eau).
Autre point important c'est leur très grande curiosité, entre la faim et cela c'est assez facile de
 leur faire accepter tout type de nourriture en particulier le sec, ils préfèrent les flocons aux granulés
 au contraire des hybrides. Et que dire avec du vivant ou du congelé là on voit vraiment ce que
 veux dire compétition alimentaire. Ils sont d'une grande précision et très vif, toujours aux aguets
 de ce qu'ils se passe dans le bac et autour.
Le bac devra être de minimum 450l a mon avis 600 étant un bon début pour du sauvage, sable blanc
 pas autre chose ça les stresse (idem pour les hybrides....), des racines pas ou peu de plantes.
 Une bonne filtration externe, deux filtres étant le mieux ca permet de nettoyer en alternance 
et ne pas lésiner sur le volume et le débit.
Une autre idée reçu est qu'il ne faut pas de courant ou le casser c'est faux, pourquoi sont-ils en
 forme de disque simplement pour se caler facilement derrière les morceaux de bois qui sont leur
 habitat naturel, cette forme permet aussi de lutter facilement contre le courant, et autant vous
 dire que dans les rivières d'Amazonie c'est pas le débit qui manque. Ils affectionnent particulièrement
 les souches d'arbres avec des racines c'est un abris naturel, la lumière y est faible pas de plantes.
Concernant les paramètres d'eau, il est préférable de les maintenir en eau acide et douce bien 
évidement mais c'est possible de les acclimater à nos eaux dans certaines limites qui sont variables 
suivant les lieux de captures, comme expliqué avant. Suivant la provenance (lieu de pêche) les
 paramètres naturels sont très variables et il n'y a pas de règles la fourchette est très large ex
 ph 4,5 à presque 7, les sauvages portent le nom de leur lieu de pêche, c'est pour cela qu'il y a
 autant de nom différents. 
Le plus facile qui supportera le mieux une maintenance a l'eau de conduite est le brun, vienne 
ensuite le vert et le bleu, en dernier le plus dure qui demande une eau acide et très douce est 
le heckel c'est aussi le plus dur a reproduire. Il existe un type heckel, mais qui n'est pas un vrai,
 qui est beaucoup plus facile c'est le « jatapo cruzeido » j'en ai 3 dont un tête bleu. 

-Comportement :

Les discus vivent en groupe très important dans la nature, ils sont dirigé et protégé par un mâle
 dominant le plus gros et le plus coloré ( en général un royal bleu) , c'est lui qui va faire front aux
 menaces quitte à mourir. Ils ont besoin de cet effet de groupe aussi dans nos bacs pour se rassurer
 et pas seulement les sauvages c'est inscrit dans leur gênes, vous comprendrez pourquoi il en faut
 un minimum. Je compare souvent à une meute de loups c'est le même fonctionnement, il y a une
 hiérarchie bien précise dans le groupe et s'il n'est pas assez important les plus faibles sont tellement
 pris à partie par le dominant et ses suivants qu'ils finissent par dépérir. Je conseille des groupes
 de 8 aussi bien en sauvage qu'élevage 5 étant un minimum.
D'où un grand bac avec une grande façade pour un espace de nage suffisant et pas de lumière trop vive.

En période de reproduction d'un couple celui va s'approprier un territoire avec un support de ponte
 découvert, il en montera la garde et le défendra aussi bien le mâle que la femelle.
Vous l'aurez compris il n'y a pas un sauvage mais des dizaines de sauvage avec des exigences qui
 peuvent être très différentes selon le lieu de pêche.
Pour ma part j'ai 3 manacapuru (brun) il peut y avoir plusieurs sortes de manacapuru brun, bleu
 ou rouge et 3 jatapo cruzeido (type heckel), comme colocataire ils ont 3 scalaires santa izabel
 et 3 altum dans 500L 1,50m de façade. Je tends vers des paramètres plus naturel depuis peu
 pour tenter de les stimuler à pondre mais ils étaient il y pas longtemps à l'eau du robinet et s'en
 portaient très bien.
[/align][/align]

Avatar de l’utilisateur
MINE 79
Membre
Membre
Messages : 8267
Inscription : 20 sept. 2012 12:10
Localisation : Campagne, près de St MAIXENT L'Ecole 79340
Âge : 74

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par MINE 79 » 14 déc. 2015 16:48

Très bon début : c'est clair même pour une néophyte comme moi.
Tu vas dire que j'exagère mais je verrais bien quelques photos, de leurs sites et des différents types. C'est aussi de ta faute car tes jolies descriptions donnent envie de voir des photos. :D
Membre du "Cercle Aquariophile des Deux-Sèvres", "CA2S".
Membre du "Killi Club de France", "KCF".
:hai:

Avatar de l’utilisateur
lee'ow
Membre
Membre
Messages : 1534
Inscription : 21 oct. 2012 21:41
Âge : 34

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par lee'ow » 14 déc. 2015 19:01

:clap: :clap: Merci pour ce début et ce partage ! ;)

Il faudra à la fin de ton "exposé" tout rassembler en un seul post en haut du sujet page 1 (travail pour notre admin ou modos) ;)

Hate de lire la suite... je suis friand d'informations sur ce poisson que j'aime tant! :inlove:

Encore merci ! ;)
Keep da vybz ! :hyppie2:
-Membre du Cercle Aquariophile des 2 Sèvres- "CA2S"
:poisson:

Avatar de l’utilisateur
vautour
Membre
Membre
Messages : 1156
Inscription : 24 sept. 2012 14:21
Localisation : Cognac
Âge : 71
Contact :

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par vautour » 14 déc. 2015 20:46

Très intéressant mais sur mon écran une partie du texte est coupée !

Avatar de l’utilisateur
guigou79
Membre
Membre
Messages : 1672
Inscription : 25 janv. 2013 19:37
Âge : 32

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par guigou79 » 14 déc. 2015 21:52

Bravo, très bon travail Franck, je rejoins mine pour les photos des différents types de discus, leurs lieux de pêche et pourquoi pas en aquarium, mais prends le temps ya pas le feu ;). Merci pour ce partage :)
http://cichlides-nains.forumactif.com/forum

Avatar de l’utilisateur
franckr
Membre
Membre
Messages : 464
Inscription : 05 avr. 2013 20:51
Âge : 47

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par franckr » 16 déc. 2015 18:30

MINE 79 a écrit :Très bon début : c'est clair même pour une néophyte comme moi.
Tu vas dire que j'exagère mais je verrais bien quelques photos, de leurs sites et des différents types. C'est aussi de ta faute car tes jolies descriptions donnent envie de voir des photos. :D
j'en ai de prête je vais les intégrer d'ici peu
vautour a écrit :Très intéressant mais sur mon écran une partie du texte est coupée !
achète un vrai écran (plus grand) ça ira mieux sinon tu a le curseur en bas.
lee'ow a écrit ::clap: :clap: Merci pour ce début et ce partage ! ;)

Il faudra à la fin de ton "exposé" tout rassembler en un seul post en haut du sujet page 1 (travail pour notre admin ou modos) ;)

Hate de lire la suite... je suis friand d'informations sur ce poisson que j'aime tant! :inlove:

Encore merci ! ;)
oui ca sera mieux, mais pour l'instant il est mieux de faire en fil de discussion je pense
guigou79 a écrit :Bravo, très bon travail Franck, je rejoins mine pour les photos des différents types de discus, leurs lieux de pêche et pourquoi pas en aquarium, mais prends le temps ya pas le feu ;). Merci pour ce partage :)
j'ai ça je vais les mettre dès que possible
carte avec lieu de pêche, visuel de chaque type brun/bleu/vert/heckel
plus quelques compléments de texte.

Avatar de l’utilisateur
guigou79
Membre
Membre
Messages : 1672
Inscription : 25 janv. 2013 19:37
Âge : 32

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par guigou79 » 16 déc. 2015 19:38

Super merci d'avance ;)
http://cichlides-nains.forumactif.com/forum

Avatar de l’utilisateur
MINE 79
Membre
Membre
Messages : 8267
Inscription : 20 sept. 2012 12:10
Localisation : Campagne, près de St MAIXENT L'Ecole 79340
Âge : 74

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par MINE 79 » 16 déc. 2015 23:00

Merci Franck : ce sera bien d'avoir la photo en renfort du texte, déjà extra ! :inlove:
Membre du "Cercle Aquariophile des Deux-Sèvres", "CA2S".
Membre du "Killi Club de France", "KCF".
:hai:

Avatar de l’utilisateur
vautour
Membre
Membre
Messages : 1156
Inscription : 24 sept. 2012 14:21
Localisation : Cognac
Âge : 71
Contact :

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par vautour » 17 déc. 2015 00:13

Franck a dit : "achète un vrai écran (plus grand) ça ira mieux sinon tu a le curseur en bas."
Ben c'est que j'ai des petits moyens, j'ai des petits poissons, des petits aquariums et un petit écran !
Pour le curseur comme mon écran est petit le curseur est en dehors de l'écran quand le texte est long.

Avatar de l’utilisateur
lee'ow
Membre
Membre
Messages : 1534
Inscription : 21 oct. 2012 21:41
Âge : 34

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par lee'ow » 17 déc. 2015 18:21

Voila qui est illustré 8) :rock:

Merci CHEF ! ;)
Keep da vybz ! :hyppie2:
-Membre du Cercle Aquariophile des 2 Sèvres- "CA2S"
:poisson:

Avatar de l’utilisateur
MINE 79
Membre
Membre
Messages : 8267
Inscription : 20 sept. 2012 12:10
Localisation : Campagne, près de St MAIXENT L'Ecole 79340
Âge : 74

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par MINE 79 » 17 déc. 2015 18:58

:clap: et :merci: pour tout ce beau travail ...
Membre du "Cercle Aquariophile des Deux-Sèvres", "CA2S".
Membre du "Killi Club de France", "KCF".
:hai:

Avatar de l’utilisateur
vautour
Membre
Membre
Messages : 1156
Inscription : 24 sept. 2012 14:21
Localisation : Cognac
Âge : 71
Contact :

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par vautour » 17 déc. 2015 23:57

Très bien ton sujet Franck, si tu es d'accord, il y a la matière pour faire un de ces jours, une présentation au club de Cognac.



J'ai peur de certaines réactions !!!

Avatar de l’utilisateur
franckr
Membre
Membre
Messages : 464
Inscription : 05 avr. 2013 20:51
Âge : 47

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par franckr » 23 déc. 2015 10:56

qu'il y ai matière sans doute, mais je ne tiens pas faire ce genre d'exercice.

Avatar de l’utilisateur
franckr
Membre
Membre
Messages : 464
Inscription : 05 avr. 2013 20:51
Âge : 47

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par franckr » 23 déc. 2015 10:57

la suite
je mettrai des photos pendant mes vacances.
1-2-hybride (les types, l'eau, les bacs, comportement)

-les types

A l'origine les hybrides (poissons d'élevages après F2-F3) sont issus de croisements de divers variétés de sauvages. Tous les discus hybrides, tous les coloris ne sont que des sélections et des croisements de discus sauvage ou de sauvage hybride. Tous les pigments existent à l'état naturel sur certaines populations naturelles (brun, vert, rouge, jaune, bleu). Certaines couleurs ont étés plus difficiles a fixer tel le rouge d'autres ne le sont pas encore. Il  a été pendant longtemps un des buts de quelques pionniers de l'élevage du discus, c'est désormais une variété bien établie en élevage avec de nombreuses variantes.
Je n'est pas la date exact d'ailleurs elle fait toujours un peu débat mais les premières réussites de reproduction et d'élevage ont eu lieu dans les années 30. un des pionniers à qui nous devons d'avoir compris que les parents nourrissaient les petits avec leurs mucus est le docteur Schmidt Focke . Il est acquis aujourd'hui qu'il est le père de nombreuses variétés d’élevages, les premiers turquoises notamment.   
Les variétés sont aujourd'hui très nombreuses avec des noms propre à chaque éleveurs, ce qui donne une liste de variétés interminable qui bien souvent veut dire la même chose. Chaque éleveur pro veut marquer sa différence et avoir des variétés propres commercialement. Certaines sont aujourd'hui les bases d'hybrides plus « moderne » tel les white, snow, yellow, bambino rossi, pigeon panda, shakeboard, ect ect. Les premières variétés d'hybrides ont été les turquoises, le bleu uni (plus ou moins), les pigeons, les marlboro.
On arrive par sélection des couleurs, des patrons de couleurs à avoir aujourd'hui des variétés fixées que sont les types léopards, les rouges unis les jaunes (bien souvent obtenus par pigmentation artificiel dans la nourriture....) ne pas s'étonner que dans vos bacs ils deviennent orange voir rouge. Le pigment jaune existe naturellement les spécialistes sont assez unanime sur ce point, mais n'est pas encore réellement fixé par sélection.
Et ce n'est pas fini les asiatiques s'en donne a cœur joie pour nous sortir toujours plus de nouvelles variétés (couleurs et formes parfois très discutable qui n'ont pas grand chose a voir avec un discus). Pour en venir au charbonnage (petit point noir sur le pourtour du corps) c'est considéré comme un défaut, il peut être atténué par une exposition permanente à la lumière pendant le grossissement, il tend de plus en plus à disparaître des variétés pigeons et à être fixé dans les gênes qu'il n'y en ai pas. Nulle doute que beaucoup de nouveautés se feront dans le futur et pas forcement pour le meilleur surtout dans les formes. 
Quelques types d'hybrides bien fixé aujourd'hui
-turquoise (rouge ou bleu) nombreux sont les noms commerciaux (altum flora, royal turquoise...)
toujours un grand classic très prisé.  
photo
-bleu (cobalt, bleu diamant....) plus beaucoup à la mode
photo
-pigeon de nombreuses variantes existe aujourd'hui (panda, red map....) une des variétés les plus populaire ils sont plus ou moins uni tache blanche plus ou moins ronde.
photo
-léopard (pointé, ring léopard....) très actuel 
photo
-rouge (marlboro, rouge uni, ralflasia ….) de plus en plus présent
photo
-jaune on en vois de plus en plus certains vraiment très beau. je me souviens d'un au grigny discus show vraiment très joli.
photo
-snake skin ici c'est le patron général qui donne le nom (type peau de serpent) patron beaucoup plus fin plus ou moins 14 barres verticales au lieu de 9 pour un standard. On trouve de tout comme couleur en snake.
-open ici tous ce qui n'est pas encore classifié
la liste est très longue je m'arrêterai donc ici.

-L'eau

Concernant l'eau de maintenance des hybrides nos eaux de conduites sont très souvent suffisantes.
les valeurs que tous les éleveurs s'accordent à donner pour être le standard en hybride sont les suivantes 
ça va en choquer certains mais c'est ça :
ph 6,5-7,5 valeur moyenne 7
conductivité 450-700us valeur moyenne 550
nitrate jusqu'à 40mg voir plus suivant les souches, stendker est connu pour faire des poissons très tolèrent et très facile sur ce point, ils supportent facilement 50mg et se reproduise très bien, mais pas dans cette eau là, ils y pondent sans soucis mais ça donne rarement quelque chose.
inutile d'avoir une eau douce et acide ils sont habitués depuis des générations à des eaux de conduite. Ceci est d'autant plus valable avec des jeunes à faire grossir, par la facilité de renouvellement de l'eau (une des conditions pour une bonne croissance).
Le chlore est un de nos ennemi a 0,1mg/l il y a risque de brûlure de la peau et des branchies on constate alors des désagréments type frottements contre le décors voile blanc sur les yeux et sur la peau (on peut confondre avec des maladies dans ce cas un traitement ne sert à rien...). Il faut savoir que la norme minimal sanitaire admise est justement de 0,1mg/l. Les solutions sont de reposer l'eau en la brassant 12 à 24h dans le cas ou ce n'est pas de la chloramine de plus en plus utilisé malheureusement, de la passer sur des cartouches de charbon actif, d'utiliser la microfiltration pour l'éliminer, ou des conditionneurs d'eau. Il y a encore peu faire tomber l'eau en cascade suffisait à faire évaporer le chlore avec les chloramines ça ne marche pas le délai d'oxydation peut être supérieur à 72H. D'autres composé type pesticides ou autres ne sont pas terrible, mais dans la plupart de nos régions les valeurs sont acceptable en maintenance.
Les valeurs de reproduction ne sont pas celle-ci j'y viendrai plus tard avec le ph, la conductivité, les nitrates, on parle ici de valeur de maintenance et croissance.
En conclusion un bon nombre de nos eaux de conduite sont adaptés au discus d'élevage surtout les souche allemande les vraies.. car nombreux sont les éleveurs à se fournir en Asie en se faisant passer pour des éleveurs..... 
De plus nos eaux ont plutôt tendance à être de meilleur qualité qu'il y a 15 ans à tout point de vue. Il est bien évident qu'une eau très dure est un handicape mais jusqu'à 20gh je considère cela acceptable, je suis pour ma part a 16-17 GH ou 29,8TH. D'autres choses dans l'eau ont une influence mais nous y viendrons dans la partie reproduction.
Le plus important est de limiter les variations brutale de PH. Les risques et symptômes sont identique au chlore.   

-Les bacs 

on peut faire un peu ce qu'on veux l'essentiel étant d'avoir un bonne surface de nage à l'avant du bac. 450 litres une bonne base de départ plus est mieux, 300l possible mais impose une maintenance plus rapprocher. Des dimensions minimum de 150 de long et 50 de haut.  Filtration idem sauvage ce sont des gros pollueurs ne pas l'oublier, donc gros volumes de masses filtrantes, pour ma part c'est pouzzolane, mousse bleue, ouate et c'est tout, les nouilles sont bien aussi. Avoir deux filtres n'est pas un luxe débit minimum 3 fois le volume du bac à l'heure ne pas avoir peur du brassage et bien oxygéner surtout en croissance. De nombreux problèmes vienne d'une mauvaise filtration ou d'une filtration qui marche moins bien. Le taux d'oxygène dans l'eau et surtout dans le filtre est capital. 
les diffuseurs Co2 sont fortement déconseillé dans un bac à discus certes ça sert à faire baisser le ph mais ça descend aussi le T% d'o2.

-Comportement

largement moins curieux et moins vif qu'un sauvage, chacun sont caractères. Ils ont aussi besoin d'un bon groupe pour être sereins et ne pas stresser à tout va ( le stress est le principal déclencheur de maladie ou de problème). Ils acceptent quasi tout en nourriture et plus facilement le sec car ils y sont habitués depuis toujours préférence pour les granulés par rapport aux flocons du moins chez moi. Il y aura aussi un mâle dominant et sa suite. Les hybrides sont plus calme et moins intéressants niveau comportement, tout est moins fort.
Le langage des discus :
en observant ses poissons avec quelques connaissances sur leurs langages « des signes et couleurs » on peut en savoir beaucoup ; sur leur été de santé, leur humeur, la hiérarchie, les couples, le moment de la ponte ….
les barres verticales sont peut visibles sur les dominants et bien visibles sur les dominés, si les poissons ne sont pas bien (état de santé, qualité d'eau) elles sont en général visible. Chez certaines variétés c'est d'origine plus ou moins visible comme les heckels ou la barre centrale est souvent très visible. Un poisson qui montre toutes ses barres en permanence est souvent un dominé s'il n'y en a qu'un ou deux dans le groupe c'est normal, si tout le groupe les montre il faut être attentif c'est révélateur d'un problème.
Une couleur claire est signe de bonne santé et de bien être une couleur foncé voir noire est mauvais signe il est urgent d'agir. les nageoires peuvent dire des choses aussi sur l'état de santé, repliées elles sont signe de domination ou de soucis.
l'affrontement ou la parade on leur posture propre aussi. Les combats de bouche sont fréquent pour la domination du groupe entre mâle ou l'appropriation d'un femelle, le perdant baissera la tête ou montrera sa gorge en reculant. 
La parade donne lieu a se qu'on appelle le salut, les poissons se croisent en allant de haut en bas l'un a cote de l'autre là le couple s'accepte. Un autre signe d’intéressement est par exemple le mâle qui se contorsionne devant ou a côté de la femelle, attention ne pas confondre avec un signe de gêne le mouvement est rapide, lent si c'est une gêne.
Le frétillement sur place des nageoires indique que le couple est bientôt prêt a pondre surtout s'ils se répondent et sont devant un support de ponte.
Les barres ne sont pas visibles sur certaines variétés, pigeon, marlboro, rouge, jaune.
Ces comportements sont très accentués chez les sauvages.

Avatar de l’utilisateur
lee'ow
Membre
Membre
Messages : 1534
Inscription : 21 oct. 2012 21:41
Âge : 34

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par lee'ow » 23 déc. 2015 12:44

:hai: franck !!! Merci de cette suite encore fort intéressante ... ;)

Je reconnais bien là dans tes écrits le comportement de mes discus sur leur "langage" ;) Dominants/dominés/parade amoureuse/maladie,petits tracas de la vie de poisson! :) ;)

Pour ce qui est des types , on rencontre de plus en plus chez les vendeurs pro des pedigrees ou grade du type "A" ; "AA" ... pourrais tu nous en dire plus, et à quoi cela correspond ... :!:

Pour le charbonnage, j'ai été étonné de lire
franckr a écrit : il peut être atténué par une exposition permanente à la lumière pendant le grossissement
; j'avais lu tout l'inverse, c'est à dire qu'il fallait un élevage quasi sans lumière lorsqu'ils sont juvénile pour éviter le charbonnage...Enfin , comme tu l'as dis, ça reste avant tout génétique ..., le plus fou, chez moi, pour avoir vu les parents de mes "charbonnés", c'est que eux n'en avait pas, mais que leur progéniture en avait tous ! |( ( ce trait physique apparaîtrait plus particulièrement sur les hybrides variétés "Pigeon")

Pour ce qui est de l'O2 dans les bac, L’intérêt d'un bac bien planté (une fois les poissons bien grossit) peu être un vrai avantage ... :!:

:*
Keep da vybz ! :hyppie2:
-Membre du Cercle Aquariophile des 2 Sèvres- "CA2S"
:poisson:

Avatar de l’utilisateur
franckr
Membre
Membre
Messages : 464
Inscription : 05 avr. 2013 20:51
Âge : 47

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par franckr » 23 déc. 2015 15:57

lee'ow a écrit ::hai: franck !!! Merci de cette suite encore fort inintéressante ... ;)

Je reconnais bien là dans tes écrits le comportement de mes discus sur leur "langage" ;) Dominants/dominés/parade amoureuse/maladie,petits tracas de la vie de poisson! :) ;)

Pour ce qui est des types , on rencontre de plus en plus chez les vendeurs pro des pedigrees ou grade du type "A" ; "AA" ... pourrais tu nous en dire plus, et à quoi cela correspond ... :!:

plus il y a de A plus les poissons se rapproche des standards de qualités optimum:
dans l'ordre des grades B/A/AA en dessous ce n'est pas commercialisé au dessus (rare) poissons de concours ou du moins avec les prétentions pour.


Pour le charbonnage, j'ai été étonné de lire
franckr a écrit : il peut être atténué par une exposition permanente à la lumière pendant le grossissement
; j'avais lu tout l'inverse, c'est à dire qu'il fallait un élevage quasi sans lumière lorsqu'ils sont juvénile pour éviter le charbonnage...Enfin , comme tu l'as dis, ça reste avant tout génétique ..., le plus fou, chez moi, pour avoir vu les parents de mes "charbonnés", c'est que eux n'en avait pas, mais que leur progéniture en avait tous ! |( ( ce trait physique apparaîtrait plus particulièrement sur les hybrides variétés "Pigeon")

non la lumière tend à les éclaircir justement d'ou l'exposition sous lumière permanente pour limiter le charbonnage, sans doute les parents dans leur croissance ont eu ce traitement alors que les jeunes non, cela s'expliquerai ainsi.
en effet c'est une particularité qu'on retrouve chez les pigeons et les bleus butterfly.


Pour ce qui est de l'O2 dans les bac, L’intérêt d'un bac bien planté (une fois les poissons bien grossit) peu être un vrai avantage ... :!:

tout est relatif ça dépend de la population global du bac, un adulte en a besoin juste pour les besoins normaux, vu la taille ils sont conséquents.
un jeune en croissance pour autre chose j'y viendrai plus tard. un bac d'adulte en a théoriquement moins besoin qu"un bac de grossissement.
pour les plantes ok pour la journée mais pour la nuit attention cela s'inverse elle consomme et ne produisent plus, c'est une des raisons du danger des injections de co2 surtout la nuit (en théorie s'il y en a il doit être coupé).


:*

Avatar de l’utilisateur
lee'ow
Membre
Membre
Messages : 1534
Inscription : 21 oct. 2012 21:41
Âge : 34

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par lee'ow » 23 déc. 2015 16:34

:merci: des ces précisions ... ;) Au fait, j'ai édité mon message, car après relecture, j'ai vu un énormissime bug ...
Merci de cette suite encore fort inintéressante ...
c'est biensur intéressant que je voulais écrire ! :$ ;)
Keep da vybz ! :hyppie2:
-Membre du Cercle Aquariophile des 2 Sèvres- "CA2S"
:poisson:

Avatar de l’utilisateur
franckr
Membre
Membre
Messages : 464
Inscription : 05 avr. 2013 20:51
Âge : 47

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par franckr » 23 déc. 2015 17:39

j'avais compris

petite précision la lumière agit surtout sur les barres verticales.
Pour le charbonnage la température jouerai un rôle être a 27° pas plus serait bénéfique. mais comme dit cela reste plus du remède de grand-mère plus que des vérités confirmés, seul la génétique permet de l'éliminer sur le long terme.

Avatar de l’utilisateur
lee'ow
Membre
Membre
Messages : 1534
Inscription : 21 oct. 2012 21:41
Âge : 34

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par lee'ow » 28 févr. 2016 10:48

La suite, la suite ..... :bougetoncorps: :fouet:
:vague: :vague: :vague:

:dent_blanche9:
Keep da vybz ! :hyppie2:
-Membre du Cercle Aquariophile des 2 Sèvres- "CA2S"
:poisson:

Avatar de l’utilisateur
franckr
Membre
Membre
Messages : 464
Inscription : 05 avr. 2013 20:51
Âge : 47

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par franckr » 28 févr. 2016 18:25

pas le temps en ce moment faudra patienter

Avatar de l’utilisateur
lee'ow
Membre
Membre
Messages : 1534
Inscription : 21 oct. 2012 21:41
Âge : 34

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par lee'ow » 29 févr. 2016 17:12

y'a pas plus patient que moi ! :) ;)
Keep da vybz ! :hyppie2:
-Membre du Cercle Aquariophile des 2 Sèvres- "CA2S"
:poisson:

Avatar de l’utilisateur
franckr
Membre
Membre
Messages : 464
Inscription : 05 avr. 2013 20:51
Âge : 47

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par franckr » 02 nov. 2016 16:30

une autre partie pour les patients

2-l'élevage de la ponte à l'adulte

2-1-le choix des géniteurs

Même si au début l'ambition de les reproduire n'est forcement pas le but, il serait bien malchanceux de ne pas avoir un couple naturel qui se forme dans un groupe de sub-adulte en fin de croissance (12-14cm) voir plus tard. C'est une des deux façons d'avoir un couple.
La seconde est plus réservée aux personnes qui souhaite faire de la sélection, souvent cela vient après les premières réussites. Il s'agit de mettre ensemble un mâle et une femelle choisis pour certains critères.

Les critères a retenir pourront être ceux-ci :

-La forme (sans doute le plus important) un discus est sensé être rond d'ou son nom...
-La taille ne prendre trop petit 12-13 étant un minimum chez les femelles les mâles sont en général plus gros 15cm mini.
-Les nageoires propre pas de déformation dorsale anale et caudale devant former un cercle sans rupture.
-La couleur (couleurs de fond et vermicules) intensité.
-L'harmonie général du poisson critère assez subjectif.
-Oeil petit par rapport a la tête et rouge. La taille de l'oeil est un signe sur la bonne croissance ou non du poisson ainsi que son age.
-Savoir ce qu'on espère obtenir sur la descendance d'un couple (forme, patron de couleur, taille...).

Il faut avant tout s'assurer, quelque soit le choix des géniteurs, qu'ils soient en parfaite santé c'est essentiel pour les futurs petits. Les maladies se transmettent aux jeunes si les parents sont affectés, même en porteur sain, on a couramment le soucis des vers des branchies (dactylogyrus) à trois semaines.

Par expérience je peux dire que les deux méthodes fonctionnent aussi bien, en terme de réussite pure. parfois ca marche du premier coup, parfois ça marche jamais on change un des partenaires et ça marche de suite.

J'aime bien laisser faire plusieurs fois un couple qui s'est choisi dans leur bac avec les autres avant de les transférer en bac de repro, c'est plus facile pour la suite à mon avis.

2-2-les bacs de ponte (taille /eau/filtration/cohabitant)

Un bac de ponte ne doit pas être ni trop petit ni trop grand. Trop petit le couples est a l'étroit, trop grand les petits auront plus de mal a trouver les parents pour les premiers stade de leur vie.

Une taille de 100L (50-50-50) est la plus utiliser, j'ai un 400L coupé en trois avec des parois transparentes, je peut occulter avec des parois pvc supplémentaire que je me sert rarement. Pourquoi des parois transparentes pour que les poissons se voient et soit stimulés les uns les autres. La cuve nue s'impose pour sa facilité d'entretien et de nettoyage. Quelques fois quand beaucoup de couples sont actifs je cloisonne des bacs avec de la mousse bleue moyenne.

Pour ma part j'utilise des filtres types HMF avec turbo exhausteur en angle du bac + un exhausteur rond.

Je met toujours deux ancistrus ou 2-3 corydoras pour stimuler l'instinct de protection des parents. Au besoin ils sont retirés si les parents sont très agressif ou s'il faut mettre un grillage sur le cône, j'ai déjà eu des ancistrus qui ont dévorés les pontes en se planquant entre le grillage et le cône.

L'eau des bacs de repro doit souvent avoir des paramètres ajustés suivant certaines valeurs qui n'ont rien de fixe mais doivent être plus basse que les valeurs de maintenance. PH acide 6,5 de moyenne, conductivité de 200 a 50us. Gardons a l'esprit que le PH bas est le plus important, il peut s'obtenir de plusieurs façon le plus rapide étant de diminuer la conductivité. Nitrate très bas inférieur a 10 dans l'absolu égal a 0. Cela est nécessaire pour deux choses, une bonne fécondation grâce à la conductivité basse la parois des ovules est plus perméable, le ph bas aura un rôle antifongique et antibactérien naturel. L'utilisation de l'osmose ou de l'eau de pluie est quasi indispensable pour aller vers ces valeurs. On cherche ici a simuler la période des hautes eaux aux pluies abondantes, donc diminution de la conductivité et eau plus fraîche ne pas hésiter a descendre a 24-25° l'eau de renouvellement comme pour beaucoup d'espèce cela stimulera la ponte. Feuilles de catapa ou de chêne sont les bienvenues pour créer une eau aux caractéristiques plus propices pour le développement des œufs sans mycoses, acidification et propriétés anti-fongique naturelle aideront s'il y a des difficultés après la ponte. Siphonnage des déchets tous les 2 jours et complément d'eau au même paramètres ou eau osmosée (ou pluie), un bon changement d'eau préparé ou osmosé (pluie) 50% est un très bon stimulant une conductivité un peu inférieure de l'eau de renouvellement aidera aussi. Côté température 26-28° pas plus c'est inutile.

Bien sur il faudra mettre un support de ponte classiquement cela sera un cône conçu pour. Mais beaucoup d'autres choses peuvent convenir : tube pvc, ardoise, racine ect... Plus que jamais nourrissage léger et varié sont de rigueur 2-3 fois par jour.


2-3-les bacs d'élevage de la séparation au sub-adulte (13-14cm).

Jusque là pas de grosse difficultés les pontes même en bac communautaire voir des nages libres sont courantes. L'élevage (grossissement) est la partie la plus contraignante pour un bon développement. Plusieurs possibilités sont possibles pour la séparation, soir très tôt, soit laisser les jeunes avec les parents 1 mois voir plus jusqu'à ce que les parents soit agacés et marqués par les prélèvements de mucus des jeunes. Les couples ont une fréquence de ponte d'une semaine environ sans alevins.

Séparation de bonne heure dès qu'ils prennent les nauplies d'artémia soit au bout de quelques jours seulement, soit une semaine environ, c'est la solution utilisée par les éleveurs pro pour ne pas fatiguer les couples et qu'ils pondent souvent. Je précise que ce n'est pas la ponte qui fatigue, mais la production de mucus donc plus elle est courte plus les parents sont aptes a remettre ça souvent.
Séparation tardive, elle est plus propice à l'observation de ce merveilleux spectacle des jeunes avec les parents. Les alevins grandissent aussi plus vite au départ

Pour démarrer les alevins juste séparés un 20 litre suffit sachant qu'un changement d'eau de minimum 50% par jours est nécessaire sur ce volume on change la quasi totalité, c'est plus simple et plus économique si possible on les laisse un mois. Il sera la aussi plus facile et économique de faire les premiers traitements contre les vers des branchies vers 3 semaines. Il vaut mieux d'ailleurs le faire en préventif plutôt que d'attendre que cela se déclare. Pour le changement de bac il faut prendre de l'eau du bac de ponte pour remplir le 20L ou plus s'ils sont nombreux.
On peut aussi choisir de laisser les alevins dans le bac de ponte et de retirer les parents. Si possible je n'utilise plus cette solution et je laisse plutôt les parents ils pondent plus vite comme çà.

Pour la suite il n'y a pas vraiment de règle il est évident qu'une portée de 50 petit ne s'élève pas dans les mêmes bacs qu'une de 200. les changements de bacs seront plus fréquent avec un grand nombres de petit on peut même être amené à les diviser surtout s'ils grossissent pas tous pareil. Le fait de les mettre par taille sera profitable pour tous les plus gros continueront et les plus petit se retrouvant ensemble certains vont repartir beaucoup mieux.
De façon générale on peut faire en trois ou quatre phase avec dans l'ordre 20-100l (1mois) -100-200l 2-3mois) -200l-400l (4-9mois)-bac définitif (9-12mois)500-600L

Un des principaux facteurs du coût des discus, avec la nourriture et le chauffage est l'eau. En effet dès le début de l'élevage il va falloir amener les jeunes à des paramètres d'eau de conduite pour se faciliter la tâche et réduire les coût. En deux semaines ont doit être passé de 100-150us a 450us-600us ph 7,5 environ. Cela se fera en siphonnant les bacs tous les 2 jours maximum et en faisant le complément d'eau à l'eau de conduite comme ça le changement se fera en douceur. Ensuite tous les jours il faudra faire un changement d'eau correspondant a 20-50% du bac voir plus s'il sont vraiment nombreux et maintenir une hygiène irréprochable. Le principal ennemi d'un bon grossissement sont les nitrates, 20-30mg/l est un maximum c'est pour cette raison qu'il faut des changements d'eau souvent et volumineux. Ces changements seront aussi important pour apporter les minéraux nécessaires à un bon développement une eau faiblement minéralisée est souvent synonyme de malformation au tout début de leur vie, c'est aussi pour ça que les passer à l'eau de conduite est profitable si le ph et les nitrates le permettent. Pour exemple je suis en sortie de robinet à ph7,8 450us et 10-15mg de nitrate a part le ph le reste est parfait et ça le fait. Il est donc bien évident que les volumes d'eau utilisé pour amener un groupe a 8cm est très important mais NECCESSAIRE sinon il y a des signes de retard de croissance. Par expérience je peut affirmer que les jeunes sont très tolérant aux changements de paramètres d'eau. Il faut savoir que les taux de grossissement normaux sont les suivants : a 3 mois 5-6cm soit 2cm par mois, a 6 mois de 10-12 cm soit 1,5cm par mois, ensuite jusqu'à 10 mois on peut avoir 1cm par mois. La croissance peut se poursuivre gentiment jusqu'à 2 ans chez le mâle, pour la femelle jusqu'aux première pontes et surtout après avoir eu son premier mucus nourricier.

Les problèmes sanitaires courant durant les premiers mois sont a 20 jours environ les dactylogyrus (vers des branchies), plus tard on a aussi souvent des soucis des vers ronds a deux trois mois. Les symptômes et les remèdes seront abordés plus loin dans la section maladie.

2-4-les bacs d'ensemble, les bacs de formation des couples.

Bien sûr il faut un volume suffisant, sachant qu'un groupe n'est jamais moins de 5 individus pour du long terme, sinon les problèmes ne tarderont pas a arriver du à la relation dominant dominé d'un groupe de moindre importance. La répartition des forces est importante dans un groupe de discus a mon sens 8 individus est un minimum pour un groupe stable. A chaque ajout ou retrait de discus la hiérarchie du groupe sera remise en cause, et parfois cause de soucis dont on ne cerne pas la provenance, il convient d'attendre que les choses se fassent. On parle couramment de 50L par poissons adulte ce n'est pas une vérité absolue tout est question de maintenance. Disons que 350L est un minimum pour 6 poissons, plus ne sera que mieux bien sur, dans l'idéal 500-600l c'est bien. Le plus facile pour former des couples qui s'entendront bien avec les jeunes c'est de laisser faire la nature, si les conditions sont favorables les couples se formeront d'eux mêmes. Plus il y aura de poissons dans le bac plus les changements d'eau devront être important et rapproché c'est pour cette raison que la règle des 50l ne veut pas dire grand chose. J'ai eu jusqu'à 24 adultes dans 600l sans soucis en faisant 2*200l de changement d'eau par semaine voir plus.

La filtration devrait être de 3 fois le volume du bac par heure plus est inutile, par contre il faut privilégier le volume des masses filtrantes biologique plus il y en a mieux c'est. Avoir deux ou 3 filtres est une très bonne solution pour alterner le nettoyage, je ne nettoie les filtres que quand c'est vraiment nécessaire sinon je ne touche a rien. Je suis aussi un adepte du Pothos une plante magique anti-nitrate c'est très efficace j'en ai dans quasi tous mes filtres à décantation et tous les bacs.

On peut faire avec des bacs plantés plus appropriés a un intérieur et plus vivant, cependant ma préférence va aux bacs nu beaucoup plus facile d'entretien, mais qui présente l'inconvénient d'avoir moins de pouvoir tampon qu'un planté, en effet le sol les plantes ont aussi des bonnes bactéries et le bac sera plus stable qu'un bac nu. Une fois le groupe stable les couples surtout un prendra possession d'un territoire pour pondre et le défendra, j'attends qu'ils pondent plusieurs fois pour être sur. A ce stade un nourrissage deux fois par jours est suffisant mais surtout il doit être le plus varié possible a dominance de sec.
Comme toujours avec les discus s'assurer d'avoir une très bonne hygiène, en général si on laisse un peu ils ne tardent pas à nous le faire savoir.

Avatar de l’utilisateur
lee'ow
Membre
Membre
Messages : 1534
Inscription : 21 oct. 2012 21:41
Âge : 34

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par lee'ow » 02 nov. 2016 19:33

8) Merci encore pour ce "pavé" bien bien détaillé ! :) clair, net et précis ! On en sait tjrs un peu plus avec toi Franck ! :clap:
Hate de lire le chapitre "4-maladie espérance de vie "

Mes discus t'en remercierons un jour ... :P ;)

:hai:

PS: c est une vrai thèse que tu va nous pondre quand tout sera écrit ... :emo: :clap:
:*
Keep da vybz ! :hyppie2:
-Membre du Cercle Aquariophile des 2 Sèvres- "CA2S"
:poisson:

Avatar de l’utilisateur
franckr
Membre
Membre
Messages : 464
Inscription : 05 avr. 2013 20:51
Âge : 47

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par franckr » 03 nov. 2016 11:09

lee'ow a écrit :8) Merci encore pour ce "pavé" bien bien détaillé ! :) clair, net et précis ! On en sait tjrs un peu plus avec toi Franck ! :clap:
Hate de lire le chapitre "4-maladie espérance de vie "

Mes discus t'en remercierons un jour ... :P ;)

:hai:

PS: c est une vrai thèse que tu va nous pondre quand tout sera écrit ... :emo: :clap:
:*
ca sera pour la fin

en attendant voici une autre partie.

Avatar de l’utilisateur
franckr
Membre
Membre
Messages : 464
Inscription : 05 avr. 2013 20:51
Âge : 47

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par franckr » 03 nov. 2016 11:15

3-la nourriture de l'alevin à l'adulte

3-1-en artificiel

Ces méthodes en artificiel demande beaucoup de temps mais sont nécessaires dans certains cas de souches claires, pigeons, white ect ou les poissons ne foncent pas.
Plusieurs méthodes existe et marche plus ou moins bien du moins en appliquant la même méthode on réussi pas toujours. Voici celles qui me conviennent et que j'utilise pour les ramirezi en particulier seul la nourriture dans les premiers jours change la procédure reste la même.
Il faut avoir un grand bac préparer a l'avance avec de l'eau normale de conduite. Je me sert d'un 200L qui est destiné habituellement au grossissement donc qui est plus ou moins peuplé suivant les moments, les changements d'eau y sont fait quotidiennement. Le principe est de mettre les supports de ponte dans des petits bacs installés au dessus du bac principal. Chaque bac sera muni d'un diffuseur d'air et percé d'une part pour recevoir un tuyau a air en silicone et en face d'un trou fermé avec un morceau de filet d'épuisette très fine pour que l'eau en surplus puisse sortir.
Dans chaque petit bac de 5L environ il est ainsi possible de créer un circuit d'eau permanent. Cela évitera une maintenance trop contraignante. Ceci est ma façon de faire, d'autre font avec des cuvettes dans lesquelles ils changent l'eau toute les 3 heures pour cela il faut avoir le temps je l'ai pas. Une fois compris le principe voici le déroulement des opérations.
Retrait du cône sitôt la ponte et la fécondation terminé, le cône est installé dans une petite cuvette BLANCHE avec de l'eau du bac de ponte voir avec de l'eau a la conductivité très basse 50-100us, on y met un diffuseur pas trop fort a distance des œufs s'il est trop prêt ca brûle les œufs, mettre du bleu de méthylène suffisamment pour avoir une bien bleu.
Commence l'attente avant l'éclosion qui durera 3-4 jours en fonction de la température. Un fois éclôt on peut faire tomber les larves du cône ou les laisser j'ai une préférence pour les laisser. De nouveau il va falloir patienter 3-4 jour pour la nage libre.
Le vrai travail peut débuter et va durer une quinzaine de jour. Le tuyau d'aération sert a alimenter en eau du bac en dessous le trou bouché de filet permettant un circuit d'eau permanent pour s'éviter trop de maintenance, une fois les larves bien décollées on ouvre gentiment le tuyau d'alimentation en eau avec un robinet d'aération pour régler le débit, le débit doit être réglé en goutte a goutte pour que l'acclimatation en eau de conduite se fasse sur la journée.
Pour commencer le nourrissage deux choix sont possibles si les larves sont suffisamment grosses (cela dépends des couples elles peuvent varier en taille) un nourrissage direct au nauplies est possible avec des nauplies fraîchement éclosent. Il faut en mettre assez pour que les larves se cognent dedans, on nourri toutes les 3 heures en prenant soin d'éliminer le surplus du précédent nourrissage en siphonnant le fond, personnellement je met 6-7 gros planorbes qui se chargent du nettoyage ça m'évite de le faire.
L'autre solution pendant 2-4 jours est d'imiter le mucus nourricier des parents. Il existe plusieurs façon de faire cette pâtée spécifique qui doit être le plus riche possible en protéine. Je donnerais quelques recettes plus loin. On aura pris soin de mettre de l'adhésif NOIR sur l'extérieur de la cuvette en dessous du niveau d'eau c'est ici que sera étaler la pâtée en couche ultra fine en quantité minime, le mieux étant de baisser le niveau d'eau ca se fait tout seul pendant le siphonnage on sèche bien l'intérieur et on étale la pâtée la ou on voit le noir de l'adhésif, on laisse 10 minute a l'air que ca sèche un peu et on remet le niveau en ouvrant le petit robinet que l'on avait fermé avant le siphonnage.
Je ne pratique pas cette méthode pour le nourrissage je préfère faire avec des plaques de pvc noire ronde ou quasi que j'ai coller sur un socle en verre, de cette façon j'en prépare a l'avance j'ai préalablement étalé la pâte dans laquelle on peut incorporer des nauplies d'artémia des rotifères congelés, les plaques sont mise au frigo en attente. J'en place une toute les trois heures dans la cuvette elle tiens au fond toute seule avec le socle. Pas de siphonnage a faire juste a changer les plaques. Une fois en nage libre il faut mettre une veilleuse comme avec les couples en naturel.
Dès que possible on transfère dans un 20L ou tout deviendra plus simple en général au bout de 10-15 jours.

Les avantages et inconvénients de l'élevage artificiel sont les suivants :

-Pas de transmission verticale des possibles parasites des parents au petits
-Les jeunes grossissent moins vite au départ qu'avec les parents cependant ce décalage est très vite rattrapé et dépassé par l’absence de parasites qui ralentissent la croissance
-Demande beaucoup de temps et de surveillance et de préparation
assurer la descendance de couple qui pondent sans y arriver, ça ne remet pas en cause la possibilité futur des jeunes a procréer en naturel.
-C'est par ces méthodes que sont apparus les discus « sans parasites »
demande moins d'eau moins de nourriture qu'en méthode classique avec les parents.
-Pas de traitement préventif a faire pas de médicaments.

Recette de pâte ou gelée

La base est le jaune d'oeuf cru , en poudre et spiruline. Le mieux est l'oeuf en poudre de pâtissier beaucoup plus fin que celui qu'on aura fait cuire et écrasé. A cette base on peux ajouter beaucoup de choses : lait en poudre, créatine complexe, poudre de bœuf, azinc, calcidose D, agar agar pour la tenue ect, les proportions sont a voir en fonction pas vraiment de règle le tout étant d'obtenir « la bonne consistance » celle qui va permettre de faire tenir la gelée sur le support en couche extra fine cette gelée ne doit plus être visible une fois étalée l'aspect doit être un glaçage.

3-2-en naturel sur les parents

Avatar de l’utilisateur
franckr
Membre
Membre
Messages : 464
Inscription : 05 avr. 2013 20:51
Âge : 47

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par franckr » 03 nov. 2016 11:16

j'ai dans l'idée de mettre des photos mais je ne peut que de chez moi

Avatar de l’utilisateur
vautour
Membre
Membre
Messages : 1156
Inscription : 24 sept. 2012 14:21
Localisation : Cognac
Âge : 71
Contact :

L ELEVAGE ET LA MAINTENANCE DU DISCUS

Message par vautour » 04 nov. 2016 05:26

Tout cela est passionnant même pour un éleveur de petits killis qui n'aura jamais de discus.
Bravo !!!

Répondre

Réseau social

     

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité